Nouvelle année: faire le bilan et les bonnes résolutions !

pexels-photo-285173.jpegPremier article de 2018, l’occasion pour moi de vous souhaiter une très belle année, emplie d’amour et de douceur et que tous vos vœux les plus chers soient exaucés !

Comme chaque fin ou début d’année, c’est l’heure du bilan et des bonnes résolutions ! Une nouvelle année, un nouveau cycle, qui laisse tout le temps et toute la place à de nouveaux projets.

Chaque année, j’établis une liste d’envies, d’objectifs, de résolutions que je souhaiterai atteindre ou réaliser. Cette période est donc toujours l’occasion de reprendre la liste de l’année passée et de faire le point sur ces mois écoulés, sur moi même et ma vie de façon plus générale. L’occasion, aussi, d’établir une nouvelle liste pour ces 12 mois qui s’offrent à moi.

Je dois dire que l’année 2017 a été l’une de mes plus belles années. J’ai rencontré l’homme qui partage ma vie et vu de nombreux projets se profiler. J’ai voyagé, profité, aimé, rigolé. J’ai vu ma vie se remettre en ordre et mon esprit s’apaiser. Pourtant, je suis très loin d’avoir atteint tous les objectifs que je m’étais fixée en début d’année et c’est là toute l’importance de faire un bilan. Plutôt que de m’autoflageller sur ces objectifs non atteints, je dois en comprendre la raison. Pour la plupart, mes envies ont tout simplement changées, je n’ai pas eu les moyens matériels de les réaliser ou encore je me suis concentrée sur d’autres projets qui se sont greffés en cours d’année et sont devenus plus importants. Le bilan est donc très positif malgré toutes ces petites cases que je ne peux pas cocher !

2018 sera donc la concrétisation de tous ces projets préparés en 2017. L’occasion aussi d’en récupérer quelques uns qui n’ont pas été atteint et d’en mettre de nouveaux en route.

Et on démarre fort puisqu’en janvier: j’ai déménagé le week-end dernier, commencé mes études ce week-end et je change de job dans 2 semaines. BOUM. De quoi se mettre dans une bonne dynamique durant ce mois que je trouve toujours triste et grisonnant !

A vos carnets et stylo, l’heure du bilan, c’est maintenant !

pexels-photo-775779.jpeg

Mais pourquoi faire un bilan?

Nous sommes pris dans des rythmes de vie à 100 à l’heure. Rares sont les moments qui nous permettent de faire le point ou de prendre le temps d’apprécier nos victoires. Faire un bilan permet de s’attarder quelques instants sur tout le chemin parcouru, tous les efforts réalisés, tous les petits bonheur que la vie et que vos proches vous ont offert. Cela permet de mettre en valeur notre avancé par rapport au point de depart sans s’attarder sur la destination non atteint. Cet instant de gratitude envers soi même et le monde va sans doute regonfler vos cœurs et vous motiver pour faire de cette nouvelle année une année toujours plus belle.

Cela permet de relativiser, de prendre le temps de se poser et d’y repenser avec un œil le plus neutre possible et un esprit bienveillant. Sans ce bilan, on pourrait s’attarder sur tout ce que l’on n’a pas réussi à faire, ou ne retenir que les blessures de la vie qui peuvent être toujours plus vives que certaines petites victoires silencieuses ou que les petits bonheurs du quotidien. Le cerveau ayant ce que l’on appelle un biais de negativité, les pensées negatives circulent plus vite dans le cerveau et sont plus pregnantes que les pensées positives. Il est donc normal de voir ressurgir de sombres souvenirs en premier lorsqu’on pense à l’année ecoulée, d’où l’importance de prendre le temps de faire un bilan, c’est un pas de plus vers l’optimisme et la positivité. Ne retenir que le meilleur et l’essentiel. Valoriser ses réussites. C’est aussi comprendre et accepter les déceptions, les échecs, les blessures et pouvoir avancer. Comprendre les raisons (parfois extérieures) qui ne nous ont pas permises d’atteindre certains objectifs. La bienveillance est donc de mise pour faire un bilan constructif et en tirer des résolutions réalistes.

Et concrètement, comment faire son bilan?

  • Prendre le temps et apprécier l’instant: à la maison ou dans votre café préféré, installez vous confortablement avec quelques gourmandises à grignoter et prenez tout le temps nécessaire pour réaliser ce bilan.
  • Fuir autant que possible toute source de distraction: on reste loin des enfants, on coupe son portable, son ordinateur et la télé. On prévoit quelques heures de solitude devant soi. C’est un moment pour soi.
  • Se munir d’un joli carnet: le but est d’en garder une trace, de pouvoir y revenir que ce soit en cours d’année, l’année suivante ou même celles d’après. C’est toujours intéressant et valorisant de pouvoir revenir à l’origine et d’apprécier tout le chemin parcouru.
  • Noter tous les faits importants de l’année, les projets qui ce sont greffés en cours d’année et tout ce qui vous a rendu heureuse: avant de s’attarder sur la liste que l’on s’était fixé, on pense à tout ce qui a vraiment compté.
  • Si vous aviez fait une liste d’objectifs pour 2017, reprenez là et faites le point: voici quelques questions à se poser, qui peuvent aider à rédiger ce bilan:
    • « Quelle a été ma plus grande réussite? Quels moyens m’ont permis de l’atteindre? »: revenir sur les moyens qui ont été nécessaires à cette victoire vous permettront d’en prendre toute l’importance. Cela soulignera tous les efforts réalisés, les progrès que vous avez fait sur vous même ou dans les relations avec les autres, l’aide que vous avez pu recevoir de vos proches ou moins proches.
    • « Quel a été ma plus grande déception/mon plus gros échec? Qu’est-ce qui m’y a conduit? Que m’a-t-il manqué pour réussir? »: la règle d’or étant d’être indulgent avec soi même, on ne contrôle pas tout.
      • Peut être que d’autres envies ou d’autres projets se sont greffés entre temps et ne vous ont pas permis de travailler sur cet objectif qui est devenu moins important. Dans ce cas, pas de soucis, on reporte à l’année suivante.
      • Demandez vous si cet objectif était réaliste: on a tendance à se sentir tout puissant en début d’année et à se fixer des objectifs bien trop élevés. On veut du changement, et on voit cette année bien plus longue qu’elle n’y parait. Le temps passe vite et il est difficile d’avancer sur une multitude de projets ayant parfois des objectifs inatteignables. Ça peut être motivant, mais ça peut aussi être assez frustrant et décevant en fin d’année voir totalement contreproductif. Si les objectifs étaient trop élevés, notez le chemin parcouru. Même s’il n’est pas tout a fait atteint, vous avez au moins avancé.
    • « Est-ce toujours un objectif que je souhaite atteindre ou est-ce que mes envies ont changé en cours d’année? »: La vie n’est pas figée et vous non plus. Ce que nous jugions bon pour nous à un moment T de notre vie peut nous paraître bien moins important un an plus tard. Il est donc important de réévaluer l’importance de ces objectifs non atteints. S’ils ne vous semblent plus d’actualité, rayez-les, tout simplement.
  • Si vous n’aviez pas rédiger de liste: notez ce qui vous a paru difficile, les points sur lesquels vous avez progressé, tous les faits marquants (bons ou moins bons)… En bref, tout ce qui vous parait important de retenir sur cette année passée.
  • Garder en tête qu’on ne peut ni revenir en arrière, ni changer le passé: il faut accepter toutes les expériences vécues, bonnes ou mauvaises. On peut par contre corriger ce qui peut encore l’être et tirer des leçons pour l’année à venir.
« Nous avons tous la même mission en venant sur cette planète : celle de vivre des expériences jusqu’à ce que nous arrivions à les accepter et à nous aimer à travers elles.
Tant qu’une expérience est vécue dans la non acceptation, c’est à dire dans le jugement, dans la culpabilité, la peur, le rejet ou tout autre forme de non acceptation, l’humain s’attire les circonstances et les personnes qui lui font revivre cette expérience. «  Extrait du livre Les 5 blessures qui empêchent d’être soi même de Lise Bourbeau

Comment établir la liste de ses envies, de ses résolutions et de ses objectifs pour l’année?

pexels-photo-733854.jpeg

Les objectifs de l’année doivent avoir sur vous l’effet d’un moteur ! Ils doivent vous donner envie d’effectuer une petite action chaque jour (ou chaque semaine, chaque mois) afin de vous rapprocher de plus en plus de la victoire. Ils ne doivent en aucun cas vous paraitre insurmontable ou vous décourager. Souvenez vous que vous n’aurez pas tous les jours de l’année la pêche que vous avez aujourd’hui donc soyez sympa avec vous-même.

  • Établir un classement des objectifs/projets/résolutions: cela vous aidera à l’heure du bilan l’année suivante. Comme une envie peut vous passer, vos projets peuvent prendre plus ou moins d’importance en cours d’année et il est important de vous souvenir d’où vous partiez. Cela permet également de prioriser ses actions. Si le temps ou l’argent manque, concentrez vous sur les objectifs les plus importants.
  • Être réaliste et bienveillant: mieux vaut pouvoir cocher un objectif et même le dépasser plutôt que de se donner soi même l’illusion de ne pas avancer. Ça fera du bien à votre moral !
  • Attention à la multitude: rien ne sert de se surcharger. Mieux vaut les sélectionner avec attention, ne garder que ce qui est réaliste et réalisable en fonction de votre budget, de votre temps libre etc.
  • Voir loin et prendre le temps: dans la même lignée que le point précédent, il est important de prendre le temps pour concrétiser certains projets. Vous rêvez aujourd’hui d’acheter une maison ou de monter votre entreprise mais peut être que ce projet vous demandera plusieurs années de préparation, d’efforts, de progrès… avant de pouvoir le concrétiser. Rien ne vous empêche de noter ce projet pour commencer à travailler dessus tout en gardant en tête qu’il ne sera pas concrétisé à la fin de l’année. On ne peut pas toujours tout changer en même temps ou aussi vite qu’on le voudrait. C’est une idée qu’il faut accepter.
  • Reprendre les objectifs 2017 et les réévaluer
    • On garde tout ce qui est encore d’actualité mais qui ne faisait pas parti de vos priorités
    • On réévalue les objectifs qui n’étaient pas réalistes
  • Faire des objectifs trimestriels/semestriels pour avancer: j’ai pris l’habitude de me faire une liste secondaire avec des objectifs trimestriels (ou semestriels selon les projets). Cela permet de visualiser l’avancement et d’organiser mes projets sur l’année. Il n’est pas toujours possible d’avancer sur tous les objectifs en même temps et mieux vaut parfois en boucler un plutôt que de tout commencer sans rien terminer.
  • Sortir de sa zone de confort (mais pas trop): sortir de sa zone de confort, c’est bien. Vouloir révolutionner toute sa vie en un an, c’est possible mais ça peut être compliqué voir impossible pour la majeur partie d’entre nous. On garde en tête que le mieux est l’ennemi du bien. On avance à son rythme.

Si vous avez du mal à établir votre liste de projets ou d’envies, voici quelques thèmes que vous pouvez aborder:

  • Professionnel (travail, projets, responsabilités, bénévolat…)
  • Physique (nourriture, activité sportive, santé, repos…)
  • Intellectuel (connaissances, perfectionnement, culture…)
  • Affectif (relations, émotions et sentiments…)
  • Social (loisirs, vie associative…)
  • Personnel (passions, rêves…)

Une personne m’a dit un jour: « Il n’y a pas d’échec, il n’y a que des victoires différées ». Cette petite phrase m’aide depuis quelques années et je me la répète aussi souvent que nécessaire. Chaque tentative est déjà une victoire, une leçon. Chaque petit pas nous rapproche de l’objectif final. La liste de nos projets et de nos bonnes résolutions n’a pas pour but de nous frustrer mais de nous motiver, de nous donner une ligne de conduite pour passer une nouvelle année à la hauteur de vos espérances !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close